4 impasse de la Gaîté 75014 Paris

14 rue Phanie Leleu 95150 Taverny
À domicile et lieux de travail

Jennifer

Tel (0)6 37 14 56 66

Greg

Tel (0)6 59 98 65 19

Imanol

Tel (0)6 09 57 75 02

Johnatan

Tel (0)7 81 77 85 51

contact

© 2015 by D-Care Concept. 

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle

Le Sommeil

April 18, 2016

 

Si certains d'entre nous ont cette capacité à s'endormir peu après leur coucher, une autre partie n'a pas cette facilité et prend parfois un long moment avant de trouver le sommeil.

 

Que se passe-t-il ? En posant la question à ces derniers, leur réponse est ce flux de pensée qui ne s’arrête pas, ne se coupe pas. Les faisant se tourner et retourner et voir l'heure qui défile. Et bien sûr, plus l'heure tardive progresse vers la nuit, plus l'agitation et l’énervement de ne pas trouver ce foutu sommeil et de rester bien éveillé s'installe. Puis, on finit par s'endormir on ne sait comment, au bout et au prix d'une interminable bataille avec ce qui tourne dans la caboche.

 

Souvent, un des facteurs qui pèse le plus de l'autre coté de la balance à une bonne nuit de sommeil réparateur, est le poids de la crainte de ne pas pouvoir s'endormir. Préparer son coucher, une demi-heure à l'avance, est une étape clé aux tenants souvent sous-estimés :

 

 

  • Couper le flux de l'ordinateur ou de la TV et laisser le flux de pensée couler si il y a besoin, dans le calme.

  • S'imaginer aller se coucher, retrouver sa couette bien confortable et sa délicieuse chaleur à venir, ressentir cette agréable fatigue qui s'installe pour retrouver le plaisir de se glisser dans la douce odeur de ses draps, la tête blottie contre son oreiller moelleux.

 

 

Une des premières choses à faire en se couchant est de se mettre en tête que, quoi qu'il arrive, "Je me réveillerai demain matin". Une auto-suggestion très puissante pour l'inconscient puisque si je me réveille demain matin, c'est que je me suis endormi.

 

Puis tout ce qu'il se passe après, est la manière de couper le flux de pensée. Quand on pense, notre attention se porte sur les situations de ce que l'on a vécu et/ou de la projection des évènements qui nous attendent.

 

En focalisant donc notre attention sur le moment présent, plus particulièrement comment le corps et l'esprit s’apaisent par rapport à ce rythme du son et des sensations autour de soi, ce qui se passe sur le moment est déterminant pour faire pencher la balance vers le repos.

 

Le son de sa respiration, le rythme du cœur qui bat jusqu'au tympan, l'air qui pénètre à l’intérieur des narines et glisse tranquillement pour venir gonfler les poumons... laissant dériver profondément le poids du corps dans le matelas, devenu bateau des rêves. Dans les bras de Morphée, tout se met en place pour se réveiller le lendemain matin, les batteries pleinement rechargées en énergie.

Please reload

Please reload