Énergie et Lieu de vie


La machinerie humaine est comme un lieu de vie : elle se remplit, se vide ; elle reçoit des invités, les accueille et les voit prendre la sortie ; elle s'encrasse et réclame de l'entretien.

C'est de cela dont il est question, aujourd'hui : comment se sentir bien en soi, comme chez soi ?

" Je ne me sens pas spécialement bien chez moi, à vrai dire..." Pourrait-on intervenir. On remarque à ce propos une corrélation frappante : l'intérieur d'un lieu de vie reflète l'âme des habitants.

Lorsqu'un habitant voit son lieu de vie souillé par une intervention extérieure plus ou moins contrariante, ou par son propre manque d'ordre, il se sent irrité. Il y a de ces fameuses mauvaises ondes dans l'air, comme autant de vilaines traces de chaussures sur un sol propre.

Aussi, la machinerie humaine cherche à se débarrasser des polluants énergétiques qui la traversent. Pour ce faire, les états d'âme orientent les pensées vers les idées les plus proches des habitudes et préférences enregistrées dans la mémoire.

Nous agissons par nos comportements comme avec nos produits ménagers : avec écologie ou avec des moyens plus radicaux mais toxiques. Aussi, la méthode sera douce ou violente.

Lorsque le sol a été maintes fois récuré avec une main de fer, il est abîmé et l'on constate les dégâts "Oops... J'y suis allé un peu fort... il est foutu... je vais devoir le cirer, ou le changer ! "

Et bien il en va de même avec le corps et son état énergétique ! Et l'essence vitale, comme un personnage bienveillant et parfois dépassé par les évènements, se dit la même chose que Mr Propre !

En conclusion, plus l'on soigne son intérieur énergétique en douceur et en prenant son temps, et plus sa qualité perdure sur le long terme.