4 impasse de la Gaîté 75014 Paris

14 rue Phanie Leleu 95150 Taverny
À domicile et lieux de travail

Jennifer

Tel (0)6 37 14 56 66

Greg

Tel (0)6 59 98 65 19

Imanol

Tel (0)6 09 57 75 02

Johnatan

Tel (0)7 81 77 85 51

contact

© 2015 by D-Care Concept. 

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle

Risque et Chance

July 24, 2016

 

 

Le danger, les risques, la difficulté... sont des mots barrières. Auraient-elles une existence dans nos vies si l'Homme n'avait jamais choisi de les dresser ?

 

Qu'est-ce que cela donne, change, de les concevoir en les plaçant de côté le long du chemin ? Ou bien choisir d'y placer des structures florales et simplement contourner ?

 

L'Homme est un être qui a l'art du double-discours. Il n'en a pas conscience, jusqu'à ce qu'il la prenne et qu'il ajuste ses langages.

 

Le monde entier n'en a pas encore connaissance, ni n'en mesure l'impact : l'un de ces discours tient à des zones corticales dont le langage est métaphorique. La métaphore consiste en la transformation d'un mot en fiction élaborée. Nous illustrons le monde culturellement et subjectivement.

 

De cette façon, un individu fixant son attention sur le terme générique "difficulté" le métaphorisera en fonction de son univers en "murs", "barrières", "montagne"... J'en parle moi-même en tant que "virages à moindre visibilité". Et le vivra comme tel.

 

Or, qu'est-ce qu'une difficulté ? Un évènement souvent aussi minime qu'un grain de sable pouvant s'immiscer dans les rouages. C'est la somme de nos pensées de qualité aléatoire qui rendront nos actions difficiles ou aisées et agréables.

 

Que fait l'horloger ? Il prend des précautions et apprend à utiliser des outils adaptés à ce qui se présente à lui. S'il s'était entendu penser qu'un grain de sable risquait de passer et que ce serait vraiment la merde indécrottable, et que "c'est comme ça la réalité"... aurait-il été horloger ? Son entreprise aurait-elle été pérenne ?

 

Quelle énergie perdue à croire qu'il se soit crotté, là où ce grain amène la minutie, l'ingéniosité et développe concentration et acuité ? Quel temps écoulé à nourrir l'idée que c'est inévitable, quand il se rappelle être parfaitement capable de percevoir sur la route l'emmerdement droit devant ses pieds, et l'éviter intuitivement ?

 

Souvent est entendu le double-discours annonçant "Tu vas te prendre des murs, mais fonce !"

Foncer ? Droit dans le mur proposé par ce discours ? Non, merci. Foncer dans un jeu de pistes, n'est-ce pas plus tentant ? Avancer à allure adéquate, bondir, s'amuser de...

 

Se permettre de passer son énergie à recadrer le discours limitant, maladroit et incohérent d'autrui est-il plus ou moins jubilatoire que s'amuser à les détourner ?

 

La dernière fois que j'ai entendu "Tu t'attaques à une montagne, là..." l'enthousiasme m'a gagnée "Super !! Ça me manque, la montagne ! J'ai toujours adoré ça ! "

Please reload

Please reload