Langages des consciences


Avant-propos :

Cet article fait foi non de vérités absolues, mais de recherches poussées et quotidiennes.

Par ailleurs, une vérité est-elle universellement envoyée ou communément admise ?

Chaque fois que mon esprit est libre de tout cadre, je ressens que la vérité absolue existe et qu'elle prend le nom de corps universel, fonction personnelle. Incluant alors des manifestations propres à chacun. Comme on ne peut forcer une cellule x à se comporter en cellule y. Chaque fois que je reviens à la réalité dite "ordinaire", je ressens que cette vérité est volatile et parfois alors, elle m'échappe à moi aussi. Ou est-ce intimidée par notre système social, que je la contrains ?

Les grands mythes nous ont enseigné le phénomène que je m'apprête à évoquer. Ce que j'appelle supra-conscient est nommé "Dieux/Déesses" dans bien des odyssées. Ce que j'appelle subconscient est nommé "Demi-Dieu". Ce que j'appelle conscient est nommé "mortel". Ce que j'appelle ressources sont nommés "Cadeau des Dieux". Ce que j'appelle action est nommée "mission"... Souvent, ces histoires nous ont conté l'Amour, la Transcendance autant que l'avidité et l'avilissement.

Aujourd'hui, il est encore temps de puiser dans les grands livres des Consciences Humaines.

La traduction de ces lectures sont en chacun de nous.

Du moins est-ce le fil conducteur de mon étude.

La transe hypnotique est un état particulier de la conscience. Ici, le Conscient est le chérubin siégeant à sa chaise haute, les yeux écarquillés sur la petite cuillère. La bouche s'ouvre, la cuillère échappe à sa vue un instant et le voici qui frémit et gémit. Le Subconscient, lui, est la main qui s'amène autant que celle qui a cuisiné. Le Supra-Conscient est la recette. Un beau jour, le Conscient qui s'ouvre à l'apprentissage cesse de jouer à l'avion avec une petite cuillère, la saisit, et devient progressivement pilote de sa vie. Dans un avion aussi grand que Nature. Il a alors intégré la recette.

Cette petite histoire introduit l'étude que je mène depuis plusieurs mois. Celle des langages de l'âme. L'âme, étonnamment nommé "inconscient" et plus justement nommé "subconscient", agit en sous-marin pour diriger et supporter les actions du Conscient.

Plusieurs langages qui - dès lors qu'ils sont pris comme tels - font montre d'un puissant pouvoir de persuasion et d'influence, par le sentiment si prisé d'avoir pris "la bonne décision", et la merveilleuse fluidité tant des mouvements que de la providence.

À mesure de mes expérimentations (États de transcendance, notes de séances en consultations, tests et observations constantes des mécanismes...), j'ai pu faire émerger un schéma illustrant le phénomène en question.

L'idée étant que dès lors que nous manquons une action propre à notre fonction individuelle terrestre - je reviendrai sur ce point - le Supra-conscient nous rappelle à l'ordre par le biais irremplaçable de notre subconscient. Il pose une main sur le guidon de notre vélo - douce dans un premier temps, puis de plus en plus ferme.

La société dogmatique a fait de nous des enfants cherchant à faire tout comme les copains.<