Dans la tête d'une Hypnothérapeute

Avant-propos :

Vous vous demandez comment se passe une séance d'hypnose ? Votre thérapeute D-Care s'est mise à l’œuvre afin de partager avec vous une expérience hypnotique. Chaque séance, chaque rencontre, est unique dans le sens où - comme vous pourrez le constater - aucun univers ne ressemble trait pour trait à un autre. Le rôle du mentaliste est d'observer et rebondir, dénicher la répartie qui aidera le plus rapidement l'individu à progresser hors de ses sentiers battus.

Une métaphore est un outil extraordinaire, dans le sens où étant le langage d'une région du cerveau exprimant nos neuroassociations, il est possible de l'améliorer de manière à créer une répercussion dans la compréhension rationnelle du monde. Donc, les comportements humains varient en fonction des métaphores bien personnelles de chacun. Sous hypnose, ces métaphores deviennent souvent plus accessibles à la partie rationnelle et elle prend plaisir à utiliser ses fonctions de création pour élaborer de nouveaux décors qui sonneront plus juste.

Afin de respecter la confidentialité de cette rencontre, il ne sera fait aucune mention du style vestimentaire, de l'âge ni de l'identité de la personne.

Récit :

Ma patiente va arriver d’une minute à l’autre. Comme à mon habitude, j’ai pris cinq minutes pour redonner un coup de frais à la pièce autant qu’à mon esprit. Une page vierge s’écrira devant moi et je suis comme une lectrice avide de découvrir les premières phrases à venir.

« Je suis sincèrement désolée, excusez-moi je serai en retard de dix minutes ! Je suis navrée, il y avait des travaux sur la chaussée !! »

Je souris. Premiers indicateurs révélés dans ce message. Elle sera probablement très organisée dans sa vie et à la fois poursuivie par le sentiment d’être débordée en cas de moindre imprévu. Ses gestes seront vifs, elle aura besoin d’être rassurée dans l’immédiat aussi sec que de jeter un emballage industriel vantant les mérites du produit, pour le déguster.

Elle sonne et monte. En ouvrant la porte, je la découvre encore embrouillée de ce qu’elle vit comme un périple. J'entreprends d'abaisser le curseur de sa nervosité.

« Ah ! Les retards surprises sont les bienvenus ! J’avais justement besoin de minutes supplémentaires pour replacer correctement le siphon de mon évier ! On échappe à une inondation ! Merci ! »

Elle se stoppe net et émet un rire de soulagement.

« C’est drôle que vous parliez d’évier, je me disais justement qu’il y a toujours une fuite chez moi quelque part. Et ça se ressent beaucoup dans le temps !

[C’est une femme portée sur l’abstraction. Elle aura une transe riche et nourrira chaque métaphore avec fantaisie et plaisir. Je me ferai une interlocutrice loquace, à la hauteur de son imaginaire volubile. Une hypnose conversationnelle sera déjà très productive. J’entame par de la confusion métaphorique, afin d'enrailler son haut niveau d'exigence personnelle qui génère trop de stress.]

- Vous voulez dire que lorsque vous fuyez quelque part, c’est que le temps est maussade et que lorsque vous restez étanche, le temps est ensoleillé ?

- … Haha ! Il y a aussi de ça !